La dernière des Stanfield


« Je m’appelle Eleanor-Rigby.

Ma vie a changé un matin alors que j'ouvrais mon courrier. Une lettre anonyme m'apprenait que ma mère avait commis un crime trente-cinq ans plus tôt.
L'auteur de cette lettre me donnait rendez-vous dans un bar de pêcheurs sur le port de Baltimore et m'ordonnait de ne parler de cette histoire à personne.
J'avais enterré Maman à Londres au début du printemps ; l'été s'achevait et j'étais encore loin d'avoir fait mon deuil.
Qu'auriez-vous fait à ma place ?
Probablement la même erreur que moi. »

My name is Eleanor-Rigby.

A morning while opening mail, my life changed. An anonymous letter informed me of a crime my mother committed 35 years ago.

The author of that letter gave me an appointment in a fisher bar on the Baltimore harbour. He warned me not to tell anyone about that story.

I had buried mom in London this spring. It was now the end of summer, and my mourning was far from over.

What would you have done if you had been in my place ?

Probably the same mistakes I did.