Les derniers jours de nos pères



Soucieux de pallier l'anéantissement de l'armée britannique à Dunkerque, Winston Churchill a une idée qui va changer le cours de la guerre : créer une branche noire des services secrets, le Special Operation Executive, (SOE) chargée de mener des actions de sabotage et de renseignement à l'intérieur des lignes ennemies et dont les membres seraient issus des populations locales pour être insoupçonnables. Du jamais vu jusqu'alors. .

Quelques mois plus tard, le jeune Paul-Emile quitte Paris pour Londres dans l'espoir de rejoindre la Résistance. Rapidement recruté par le SOE, il est intégré à un groupe de Français qui deviendront ses compagnons de cœur et d'armes. Entraînés et formés de façon intense aux quatre coins de l'Angleterre, ceux qui passeront la sélection se verront bientôt renvoyés en France occupée pour contribuer à la formation des réseaux de résistance. Mais sur le continent, le contre-espionnage allemand est en état d'alerte.


To stop the British army from being annihilated, Winston Churchill decides to create the Special Operation Executive (SOE), in charge of sabotage and intelligence actions within the enemy’s territory. The members of this revolutionary unit are from the local population, thus above suspicions.

Paul-Emile, a young French man, is recruited and trained by the SEO in England. His mission will be to create Resistance’s networks. Yet, back in France, the German counterespionage is in state of alert..

Source: www.babelio.com/livres/Dicker-Les-Derniers-Jours-de-nos-peres/336232